Banque en ligne ou banque traditionnelle en 2018 ?

Banque en ligne : un modèle en pleine mutation

En misant sur le low cost les banques en ligne ont voulu adresser une nouvelle clientèle soucieuse de la sauvegarde de son pouvoir d’achat, Cette stratégie a cependant très rapidement montré ces limites et ne leur a pas permis d’atteindre les résultats escomptés, car elles peinent encore aujourd’hui à gagner en parts de marché

Sur les 70 millions de comptes qui existent en France, seulement 3 millions sont des comptes bancaires en ligne, soit un peu moins de 5%. Mais la crise pourrait bien changer la donne, les tarifs des banques en ligne s’avérant imbattables.

Les banques en ligne ont surtout à l’origine misé sur la mise en place d’une tarification très basse pour attirer leurs clients. Mais ces derniers manifestent toujours une certaine réticence à l’encontre de ces établissements « virtuels ».

Boursorama a franchi le cap des 1,2 million clients en 2018 !

Les banques en ligne ont donc décidé de changer de méthodes commerciales pour attirer le public cible, en particulier ceux qui disposent de fonds conséquents à gérer dans leurs comptes bancaires. En effet pour ces derniers, le tarif ne constitue pas le premier critère de choix, des prestations adaptées à leurs profils, sont en effet beaucoup plus recherchées quitte à y mettre le prix.

Pour arriver à ces objectifs, ces banques nouvelles génération ont aussi intérêt à mettre à la disposition des clients des outils performants afin de leur permettre une gestion totalement autonome et ergonomique de leurs comptes comme par exemple un compte titres pour gérer plus facilement votre portefeuille boursier. Il faut ainsi proposer des applications complètes et innover régulièrement pour répondre aux évolutions de la technologie.

Tagués avec : ,